Le Domaine

Des recherches généalogiques, entreprises par René-Noël, attestent que la famille Legrand travaille la vigne depuis le 17ème siècle, soit depuis douze générations, dont Clotilde est la première femme.
a
a
a
  • Le vignoble et son terroir
adomaine-legrand-clos-de-vignes-en-fevrier.jpg
Le vignoble est constitué de 15 hectares de Cabernet Franc - cépage
produisant du vin rouge d'appellation Saumur-Champigny - morcelés en une vingtaine de parcelles réparties sur les communes de Saumur, Dampierre, Chacé, Varrains et Souzay-Champigny. L'âge moyen des vignes est de 45 ans, les plus vieilles ont été plantées en 1927.
a
Une petite parcelle de Chenin produit du Saumur Blanc (vin sec). Les années bénéficiant d'une belle arrière-saison permettent, sur cette même parcelle, la production de Coteaux de Saumur (vin moelleux).
 

En Saumurois, la vigne pousse sur des terrains en pente douce traditionnellement enclos de murs dont il reste quelques pittoresques vestiges. Ces murs de tuffeau, qui constituent une typicité du vignoble local, assurent par leur protection et leur luminosité une maturation optimale du raisin.
Les vignes plantées dans les sols argilo-calcaires du Crétacé (le Turonien Moyen, 90 millions d'années) produisent les meilleurs Saumur-Champigny.
 
 
  • Le travail de la vigne
a
Depuis une vingtaine d'années, les vignerons sèment de l'herbe au milieu des rangs pour freiner la vigueur de la vigne et ainsi diminuer les rendements. Ce procédé permet d'obtenir des vins plus concentrés. De plus, l'enherbement des inter-rangs favorise la microfaune qui contribue à la lutte intégrée c'est-à-dire à une protection plus écologique du vignoble. En 1991, René-Noël fut un des premiers vignerons de Varrains à appliquer cette technique sur l'intégralité de son vignoble.
a
domaine-legrand-vignoble-en-novembre.jpgQuelques étapes-clés :

Taille Guyot simple de décembre à février, travail demandant beaucoup d'expérience. Les sarments sont broyés afin de restituer de la matière organique au sol.

Ebourgeonnage pour  retirer les pousses indésirables sur le bois de l'année et sur le vieux bois (le cep) afin de réguler les rendements et la végétation.

Effeuillage en juillet : pour supprimer à la main quelques feuilles à hauteur des raisins, côté soleil levant, et ainsi aérer les grappes tout en leur apportant un meilleur ensoleillement.

Eclaircissage en juillet : appelé vendanges vertes, pour réduire le nombre de raisins sur chaque cep et en améliorer la qualité.
a
Vendange manuelle (exclusivement) qui a lieu généralement début octobre et mobilise
      25 personnes pendant 2 semaines.
 
 
  • La cave du domaine
a
La région du Saumurois est connue pour sa pierre de calcaire : le tuffeau. Les premières caves, creusées par l'homme, il y a plus d'un millénaire, constituent un gigantesque réseau souterrain. L'extraction de blocs de tuffeau a permis de découvrir de nombreux fossiles, huîtres et ammonites par exemple.

En creusant ces galeries dans la "tuffe", nos ancêtres faisaient d'une pierrecave-domaine-legrand-vieilles-bouteilles.jpg
deux coups :
- ils exploitaient ce matériau noble pour la construction des édifices qui font toujours la renommée des bords de Loire : châteaux, abbayes, églises, maisons et clos de vignes...
- ils utilisaient ensuite ces galeries comme abris pour eux-mêmes ou pour leur bétail et comme lieux de vinification.
Ces caves ont l'avantage d'offrir des conditions idéales pour le stockage du vin en raison d'un taux d'hygrométrie élevé et d'une température à la fois fraîche et constante (≈ 12°C).
a
Dès le 15ème siècle, les galeries à flanc de coteaux ont servi d'habitations troglodytiques. A la fin du 19ème, certaines d'entre elles ont été reconverties en champignonnières.


Il est possible de visiter la cave du domaine.
Plus récente car datant du début du 19ème siècle, elle est toujours utilisée pour l'élevage en fûts et le stockage des bouteilles de millésimes exceptionnels. Hormis quelques rares bouteilles de 1893, les plus anciennes remontent aux années 1910-1930, à l'époque où les bouchons n'étaient pas millésimés...

  • La signature artistique du domaine

domaine-legrand-papier-peint.jpg
Il n'est pas rare que les domaines viticoles recèlent quelques "originalités". Le domaine Legrand est fier d'avoir aussi la sienne. En effet, dans la maison qui date de 1820, un papier peint panoramique, représentant des scènes de chasse dans un style très 18ème siècle, orne les quatre murs du salon. Son intérêt artistique lui a valu d'être classé au titre des Momunents historiques puis restauré en 1993.
Les écussons présents sur les étiquettes du domaine reproduisent des extraits de ce remarquable décor .



Pour plus de photos du domaine, cliquez ici.